Accueil » Mon chien et moi » Éducation du chien » Éducation canine méthode positive : est-ce qu’il y a danger ?

Éducation canine méthode positive : est-ce qu’il y a danger ?

Éducation canine méthode positive : est-ce qu'il y a une limite ? Faut-il stopper l'apprentissage par la positivité ou bien au contraire intensifier ?

L’éducation canine par la méthode positive est un excellent exercice pour votre chien, mais saviez-vous qu’il existe une limite à son apprentissage ? Lorsque son fidèle ami est prêt à vous écouter, c’est sympa, mais lorsque vous tombez sur une vraie tête de mule c’est une autre histoire. Avec la méthode positive, vous allez solliciter votre animal de compagnie en lui balançant constamment de droite à gauche sa friandise préférée devant ses yeux et ses babines, vous l’appâtez tout le temps sans savoir si votre toutou va continuer à mordre à l’hameçon. C’est bien de vouloir acheter son chien, mais lorsqu’il est à l’extérieur ce n’est plus la même musique. Il ne vous écoute plus.

Pour être clair avec vous il faudra démêler le vrai du faux dans toute cette drôle d’histoire. Comprendre et apprendre ce qu’est-ce réellement l’éducation canine positive est un pas en avant vers la réussite pour savoir dresser convenablement son chien.

Qu’est-ce que la méthode positive de l’éducation canine ?

SI je devais faire un grossier résumé de la méthode positive de l’éducation canine, je dirais que c’est de stimuler votre chien positivement et tout le temps. C’est le bien faire à l’extrême. C’est de donner une friandise à chaque fois que celui-ci réussit une action donner. C’est l’opportunité de faire le bon choix tout le temps sans droit à l’erreur.

Où est le problème de la méthode positive de l’éducation canine ?

Pour vous il est naturel que votre compagnon à quatre pattes reste au pied tout le temps, mais pour votre cher ami canin c’est tout autre. Ils aiment sentir les odeurs diverses est varié avec sa truffe, il aime courir et chasser d’ailleurs, c’est encré dans ses gènes depuis des milliers d’années. Faire rester votre chien à vos pieds en promenade lorsqu’il est attaché à la laisse est un apprentissage de tous les jours. Il n’y a rien de naturel dans vos actions. C’est à vous en tant que maître de lui apprendre et de lui faire comprendre que c’est important qu’il sache le faire pour qu’il soit constamment en sécurité en ville ou dans un lieu public.

Vous pouvez voir la méthode naturelle et positive comme une sorte de philosophie, comprendre que votre chien n’a pas demander à être là et il faut le considéré non pas comme un objet inerte, mais bien comme un être vivant avec des envies, des loisirs et avec un instinct animal.

Pour parfaitement comprendre la méthode positive de l’éducation canine, il faudra être en harmonie avec votre chien et peu importe son âge et sa race. Resté à l’écouter et bienveillant à son égard.

Est-ce bien pour son animal de compagnie de tout le temps le solliciter positivement ?

Qu’est-ce qui est bien ou pas ? Jusqu’où êtes-vous prêt à le protéger des dangers ? Tant que les méthodes sont faites avec bienveillance et amour votre chien ne risque absolument rien, il y a que cette façon pour interagir positivement avec lui. Il n’y a aucun mal à vouloir communiquer avec son chien pour qu’il reste en parfaite sécurité. Après tout c’est dans la nature humaine de vouloir protéger les personnes qui nous sont chères à nos yeux et lorsque l’on sait que le chien fait partie intégrante de la famille nous voulons ce qu’il y a de meilleurs pour notre plus fidèle ami.

La méthode positive de l’éducation canine ne doit pas vous faire peur, tant que ça reste clair dans votre esprit et que vous savez pourquoi vous le faites il n’y a aucun mal à vouloir utiliser cette formidable méthode d’apprentissage. Il n’y a pas de limite ni de règle à proprement parler. La seule limite que je vois c’est de ne pas vouloir prendre son éducation aux sérieux et qui entraine bien des difficultés par la suite dans votre maison (aboiement, mordillement, urine, excrément …).

Si votre chien monte sur votre divan, table ou canapé, il ne pourra pas deviner par lui-même que c’est un endroit privé et interdit d’accès par les maîtres. Même lorsque vous lui dites « non tu ne peux pas », il n’écoutera pas forcément, alors il faudra à ce moment-là lui attirer l’attention pour qu’ils comprennent votre demande. Vous ne parlez pas le même langage. C’est en attirant son attention avec des solutions simples et par de toutes petites actions anodines que vous allez pouvoir communiquer et interagir. Vous allez pouvoir lui demander avec une voix bien distincte ce que vous attendez de lui.

Que puis-je faire lorsque mon chien ne m’écoute pas ?

Il faudra faire preuve de réflexion et se poser la question pour quoi il ne veut pas vous obéir. Ce qu’il n’est pas à tout le monde de se remettre constamment en question. Les maîtres peuvent se sentir bloqués et ne voient pas la question dans sa globalité. C’est un exercice amusant et facile à faire, mais faut-il déjà savoir par où commencer.

Votre chien ne vous écoute pas parce qu’il ne se sent pas alaise avec la position assise ou couchée, il peut trouvé cette postions désagréable surtout lorsque c’est dans votre jardin et que vos lui demandez de s’assoir sur un sol humide et terreux. Inversons les rôles, si l’on vous demande de s’assoir ou de vous couché dans l’herbe mouiller comment allez-vous réagir face à la situation ? Surement pas positivement. Pour votre brave toutou, c’est pareil.

Lorsque votre chien est perché en hauteur, ne vous êtes vous jamais posé la question : pourquoi il le fait ? Il le fait parce qu’il aime avoir une meilleure vue, mais en tant que maître il est normal de le faire redescendre. Je vois mal votre ami monté sur la table de cuisine lorsque vous avez des invités.

Avec la méthode positive de l’éducation canine, vous êtes sûr de le faire redescendre en un rien de temps de son perchoir. Votre chien doit comprendre qu’il est toujours mieux de vous écouter que d’en faire qu’à sa tête. Lorsqu’il est descendu de son piédestal, félicitez-le chaudement.

Votre Médor est peut-être têtu, mais sachez-le que vous pouvez l’être encore plus à vous de montrez qui est le chef de meut et qui commande sur son territoire.

Du coup la friandise est omniprésente pour apprendre la méthode positive de l’éducation canine ?

Bien sûr, tout à fait ! C’est même le point fort de cette méthode, cela va vous permettre d’attirer l’attention, mais aussi de vous faire comprendre. Lorsque vous partez travailler, vous le faite pas gratuitement c’est exacte ? Ici c’est exactement la même chose. C’est une sorte d’échange équivalent entre le maître que vous êtes et votre brave bête.

C’est une question de motivation et de dosage, il y a des moments ou vous ne devrez pas lui en donner et d’autre vous en donnerez volontiers. C’est un sujet vaste et complexe, je ne vais pas pouvoir tout vous expliquer dans les moindres détails ici même il faudrait bien plus qu’une page pour apprendre la méthode positive de l’éducation canine.

Pour commencer, il vous faudra un max de bonbon qu’il adore ! À force de lui en donner, il va vite comprendre que c’est dans son intérêt de vous obéir. Si vous êtes un bon dresseur ou entraineur, vous ne pouvez pas récompenser votre champion n’importe comment, il faudra de la cohérence entre les faits et les actions.

Sévir pour mieux respecter et apprendre la méthode positive de l’éducation canine

De temps en temps, il faudra sévir vous êtes une personne et non un animal même si votre chien vous considère un peu comme l’un de ses congénères. Appliquer la méthode positive de l’éducation canine ne s’y prêtera pas toujours à la bonne situation surtout si celui-ci a décidé de vous pincer, de sauter ou de mordre. Ce n’est pas agréable du tout et ce n’est pas digne d’un chien bien élevé en société.

Il y a moyen de punir son chien avec des méthodes adapter sans pour autant lui crier dessus à tout bout de champ au final c’est vous qui allez craqué et votre canidé aura gagné de nouvelle mauvaise habitude (coprophagie, stress psychologique, peur)

Un exemple simple, mais surtout très efficace ! Lorsque votre chien est parti et que le rappel ne suffit pas à le faire revenir, il suffira non pas de le gronder comme toute personne normale le ferrait, mais simplement de le privé de liberté pour la prochaine fois en l’attachant un poteau ou à sa niche.

Votre chien comprendra vite qu’il a fait une énorme boulette et que la prochaine fois il obéira deux fois qu’une.

Lorsque votre chien vous sollicite sur place en sautillant ou en aboyant depuis plus de 15 minutes, à la place de lui hurler dessus, quitter simplement la pièce et ignorez-le c’est une bonne méthode de punition sans lui faire de mal, vous allez-lui privé de ce qu’il demande le plus sur le moment c’est-à-dire toute votre attention. Bien évidement, ne le faites pas lorsqu’il doit sortir faire ses besoins il serait bête que votre torchon ou votre beau tapi soit mouillé d’urine.

Vous avez là quelques exemples d’un type de quotidien, bien entendu impossible pour moi de tous les regroupés ici même.

Il y a tant et tant de choses à dire que le temps me manque, car géré tout l’environnement de son chien en quelques lignes c’est impossible. Il y a bien plus à découvrir. C’est un sujet passionnant. Si vous, voulez en savoir plus, je vous laisse en compagnie de cette charmante dame.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page