Accueil » Mon chien et moi » Éducation du chien » 3 Conseils pour éduquer son chiot

3 Conseils pour éduquer son chiot

3 conseils pour éduquer son chien simplement et facilement

Que ce soit la première fois que vous recevez un chiot à la maison ou que vous en avez déjà un, je vais vous donnez non pas 1 conseil, mais bien 3 ! Nous pouvons être vite débordés par son énergie, sa bonne humeur et sa joie de vivre, mais en général ça ne dure pas très longtemps. Quelques jours après son arrivé, vous ne savez plus s’il faut le gronder ou le féliciter entre sa belle petite bouille toute joufflue il est presque naturelle de vouloir le pardonner ça en devient presque un automatisme. Ce que vous redoutez le plus c’est les grosses bêtises qu’il puisse faire en votre absence. Avec mes 3 conseils, vous garderez toujours un œil attentif et bienveillant sur votre fidèle ami. Une vidéo vous attend en fin d’article ne la rater surtout pas !

1er Conseil : éduquer son chiot en réduisant l’espace de jeu

Conseil pour éduquer son chiot. C'est important de savoir éduquer son chiot, car vous pouvez vite être débordé. Ne sous-estime pas sa joie de vivre vous serez vite dépassé par les évènements.

Il est important que votre chiot puisse rester à sa place et avoir un espace spacieux et propre à lui. Que ce soit pour jouer ou dormir, boire et manger. Mettez-lui une gamelle d’eau et de nourriture et changez-la régulièrement.

C’est l’un des tout premiers conseils que je puis vous donner pour commencer à bien éduquer votre chiot. Vous devez mettre tout en œuvre pour que tous se passent pour le mieux à la maison.

Pourquoi ?

Parce qu’en ayant son propre espace personnel, votre chiot comprendra vite qu’il y a des règles à respecter dans son nouvel environnement. Certains endroits de la maison doivent rester clos pour éviter les catastrophes.

Son espace personnel

Il doit se limiter à une seule et unique pièce. Votre chiot n’a pas besoin de se promener, gambader et sauter comme un kangourou partout dans la maison. C’est un conseil de bon sens et de bienveillance à mettre en pratique au quotidien pour bien éduquer son chiot.

Si malgré tout vous prenez le risque de faire venir votre chiot dans le salon, dans la cuisine ou dans votre chambre, de petits accidents naturels peuvent se produire à votre insu tels que :

  1. Uriner sur votre beau tapis tout neuf
  2. Faire ses besoins dans la cuisine ou le salon
  3. Faire ses petites canines sur vos chaises
  4. Déchirer votre beau canapé

Si l’une des étapes suivantes a été déjà franchie par votre chiot, pas de panique ! Il faudra simplement mettre en place des solutions fonctionnelles pour reprendre son éducation en main avec des conseils avisés.

En voici quelques-uns :

  • Le mettre dans une cage d’apprentissage
  • le sortir régulièrement matin, midi, soir
  • Ne pas le laisser seul sans surveillance

Ne laissez pas votre chiot grandir et devenir un jeune chien adulte saccageur. Je suis sûr qu’autour de vous, dans l’une de vos conversations, vous ayez déjà entendu un de vos proches, amis ou collègues se plaindre du comportement de leurs chiens pour de multiples raisons.

Les plaignants se plaignent très souvent des bêtises commises par leurs petits molosses. Bien souvent, ils vous parlent de :

  1. Malpropreté
  2. Grognement
  3. Destruction
  4. Aboiement
  5. Agressivité

Bien souvent, les personnes qui se plaignent ne cherchent pas à mettre en place de vraies solutions actives. Pourtant ce n’est pas ce qu’il manque en bibliothèque ou dans les livres. Ils se fient à leurs instincts et cherchent à tâtons sans comprendre pourquoi leurs animales de compagnie est devenu complètement incontrôlables et désagréables.

Un maître responsable et bienveillant à le devoir de tout mettre en œuvre pour ne pas subir les épreuves difficiles. Il va devoir commencer à se poser tout un tas de bonnes questions et en trouver les réponses. Rechercher la cause de son mal être antérieur et comprendre la folie destructrice de son jeune chien ou de son jeune chiot.

Il n’y a pas de bon ou mauvais maître, il y a simplement des maîtres en manque d’information et de compréhension. Seuls des conseils appropriés pourront aider à éduquer leurs amis canins comme il se doit.

Pour les maîtres qui se soucis réellement du bien-être et de la santé de leurs chiots vous pouvez vous renseignez à tout moment sur les différentes méthodes d’éducation qui sont plus ou moins facile à mettre en place.

Sachez que votre chiot ne sera pas propre avant 4 à 6 mois et qu’il faudra faire preuve d’une grande patience le temps qu’il grandisse. Un chiot a besoin d’être guidé par son maître pour lui apprendre les bonnes manières. Le chiot ne peut en aucun cas s’éduquer seul il a besoin d’un maître alerte.

Chacun est libre de faire le bon choix. Personne n’oblige à un maître à prendre de bonne décision. C’est surtout une question de bon sens lorsque l’on aime vraiment son chiot.

Des règles simples

Pour éduquer votre chiot, il est important de mettre des règles simples en place.

Exemple : Si vous êtes dans le salon, votre chiot ne doit pas se retrouver seul dans la cuisine et vis vers ça. Il est important qu’il vous suive là où vous êtes actuellement.

Lorsque vous avez des affaires qui traînent à droite et à gauche, votre chiot voudra forcément jouer et mordiller. Il faut savoir qu’un chien découvre et apprend en jouant. N’attendez pas qu’il mâchouille vos objets pour les remettre à l’abri et si possible à un endroit inaccessible à sa truffe ou à son petit museau fouineur.

Ne pas le laissez seul sans surveillance

Quand votre chiot sera bien éduqué et aura acquis les bonnes attitudes pour vivre en société, alors seulement à ce moment-là vous pourrez le laisser seul chez vous sans aucun problème et sans crainte de dégât matériel majeur.

2e Conseil : éduquer son chiot à rester seul

Conseil pour éduquer son chiot à rester seul dans la maison. Il est important que votre brave toutou sache rester seul sans faire de bêtise.

L’une des erreurs les plus fréquentes et communes des maîtres, c’est d’emporter son chiot n’importe où et à n’importe quel moment de la journée comme-ci c’était une montre ou un smartphone.

Pourtant le chiot n’est pas un objet du quotidien. C’est là une grave erreur qu’énormément de maîtres font ! Votre chiot a besoin d’apprendre à rester seul pendant votre absence.

Pourquoi ?

Parce que si vous l’habituer pas dès maintenant à rester seul longtemps en votre absence, votre chiot risque de :

  1. Détruire
  2. Pleurer
  3. Hurler
  4. Aboyer
  5. Gémir
  6. Déchiré

Cela peut mal se terminer pour lui lorsque vous rentrerez chez vous, car un chiot qui fait les quatre cents coups en votre absence est pénible, voire insupportable, et la colère monte.

C’est normal d’être fâché

Attention toutefois aux gestes déplacés, car votre chiot ne comprendra pas et l’éduquer risque d’être plus long et plus difficile. Éviter de crier ou de hurler pour son bien.

Pire, votre chiot risque de régresser et de perdre ce qu’il a acquis au fil du temps et vous fuira à la moindre occasion.

Nous ne sommes pas habitués à une telle complainte de la part d’un si petit animal à quatre pattes.

Nous préférons rentrer sereinement avec une maison bien en ranger et surtout propre sans trace de pipi ou de caca dans toute la maison.

Un conseil que je puis vous donner pour éduquer votre chiot c’est de réussir son éducation en utilisant des méthodes appropriées et adaptatives qui comblera toutes ses lacunes.

3e Conseil : éduquer son chiot à l’obéissance

Pour bien éduquer son chiot à l'obéissance, vous aurez besoin de conseils de spécialiste en éducation canine. Un chiot demande de la patience et de la compréhension.

 Éduquer son chiot passe aussi et avant tout par l’obéissance

Apprendre l’obéissance à son jeune chiot n’est pas tâche facile, mais vous serez très vite récompensés de tous vos efforts, c’est garanti !

Vous pouvez déjà mettre en pratique certains conseils de grand spécialiste. Exemple :

  • Ne pas être menaçant
  • Ne pas le gronder
  • Ne pas le frapper

Pourquoi ?

Un chiot violenté aura du mal à s’épanouir et à développer ses capacités naturelles à être sociable avec son maître, sa famille adoptive ou ses congénères à l’occasion des sorties en laisse. Faut-il encore que celui-ci ne tire pas comme un foufou. C’est un comportement à la fois dangereux et inadapté pour une sortie en promenade réussit.

Il a été prouvé qu’un chiot ou un chien violenté verbalement est plus sujet à des troubles du comportement lorsqu’il devient adulte.

Les troubles comportementaux peuvent apparaître de différente manière. En voici quelques-unes :

  • La coprophagie
  • L’anxiété
  • La malpropreté
  • Aboiement intempestif
  • Saccagement

C’est pour cela qu’il est fortement recommandé d’utiliser des méthodes d’éducation dites positive.

Vous ne voulez surtout pas que votre chiot finisse dans l’une des catégories que je viens tout juste de vous citez n’est pas ?

Combien de temps pour éduquer son chiot ?

Ce qui fait le plus peur aux maîtres c’est le temps qu’ils vont devoir passer pour éduquer leurs chiots ou leurs chiens adultes et je comprends que vous avez également des réticences pour diverses raisons.

Sachez que redresser un chien adulte qui n’a pas reçu une bonne éducation canine lorsqu’il n’était encore qu’un jeune chien est plus compliquer et les difficultés sont diverses :

  • Manque de concentration
  • N’est pas attentif à ce que vous lui dites
  • Le chien devient têtu et hargneux en grandissant

Tandis qu’un chiot peut être formé rapidement !

Passer certains âges, le chien devra être éduqué plus longtemps et c’est à ce moment-là que vous perdrez énormément de temps ! Profitez-en c’est maintenant qu’il faut le faire et pas dans dans 2 ans.

Ne vous inquiétez pas !

Il est facile à l’heure actuelle de le faire en 10 voir 15 minutes par jour seulement en suivant le bon conseil pour éduquer son chiot.

Si à une certaine époque les dresseurs canins utilisaient des méthodes archaïques et malveillantes aujourd’hui c’est tout autre ! Il n’est plus envisageable de les mettre en pratique et faire souffrir son chiot pour le faire obéir.

C’était des pratiques inhumaines qui consistaient à frapper et martyriser son chiot lorsqu’il ne voulait pas écouter.

Éduquer un chiot doit rester avant tout un plaisir partager, des moments simples remplis d’amour, de complicité et de bonheur entre le maître et son fidèle compagnon à quatre pattes.

Les méthodes dites naturelles ont pris le relais et s’avèrent efficaces en très peu de temps et surtout payantes sur le long terme.

Pour tous les maîtres qui ont suivies et adopté les conseils et mis en pratique, ils ont eu des résultats surprenants voir fulgurant ! À vous d’en faire bon usage !

des conseils bienveillants pour éduquer son chiot maintenant disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page